Qui sommes-nous? Contactez-nous

Les experts de la performance énergétique et numérique des bâtiments tertiaires

> > Moins de câbles, plus de performance : les avantages des connexions par fibre optique dans les bâtiments tertiaires

Moins de câbles, plus de performance : les avantages des connexions par fibre optique dans les bâtiments tertiaires


Les entreprises sont de plus en plus connectées, générant des flux et des besoins en infrastructure VDI (voix-données-images) de plus en plus importants. En réponse à ces besoins, les solutions d’infrastructure privilégiant le câble à fibre optique dans les locaux de travail et favorisant les connexions par fibre optique en remplacement ou en complément des câbles en cuivre sont la garantie d’un débit important d’une grande flexibilité et d’un faible encombrement.

Performance de la fibre optique

La fibre optique offre de nombreux avantages par rapport au câblage cuivre. C’est d’abord une technologie adaptée aux besoins de demain, et ce dès aujourd’hui. La très large bande passante du câble à fibre optique autorise le très haut débit exigé par les nouvelles pratiques tertiaires : Connexion Internet, visio-conférence, informatique en nuage, gestion du «big data», serveurs virtuels…

De surcroît, les connexions par fibre optique  ne craignent ni les perturbations électromagnétiques, ni la déperdition due à la distance que connaît le câble de cuivre. En effet, alors que la fibre optique n’enregistre pratiquement aucune déperdition jusqu’à plusieurs centaines de mètres de distance, on estime que pour une utilisation en haut débit, la puissance est divisée de moitié après 20 mètres environ avec du fil de cuivre du fait du phénomène de résistance, qui génère en plus un échauffement du câblage.

Enfin, argument non négligeable : la fibre optique est composée essentiellement de verre, matériau renouvelable et peu onéreux, alors que le cuivre est une ressource rare et chère.

Flexibilité de l’installation de la fibre

Autre avantage non négligeable de la fibre optique : son très faible encombrement permet d’imaginer des solutions d’infrastructure et particulièrement d’infrastructure VDI particulièrement faciles à mettre en œuvre dans le cadre d’un aménagement numérique dans les locaux de travail.

En effet, un câble en fibre optique de la taille d’un câble cat. 6A 6 paires torsadées peut ainsi contenir 24 fibres, soit l’équivalent de 12 câbles de cuivre ! La fibre optique étant beaucoup plus légère que le fil de cuivre, un même espace de cheminement équipé en fibre optique permet de faire transiter un volume de données bien supérieur au même chemin de câble accueillant du câble de cuivre.

La distribution enfin : la fibre optique peut être répartie dans des coffrets répartiteurs à faible encombrement, réduisant la dimension des locaux techniques et des espaces de cheminement. La technologie fibre optique autorise une distribution verticale (entre étages) et horizontale (sur un même plateau), des boîtes de zone permettant d’apporter de la modularité au plus près de la zone de travail, simplifiant la reconfiguration éventuelle de l’espace de travail.

 


Commentez cet article


0 Commentaires :

Aucun commentaire


Articles sur le même sujet